Ce portail ne gère pas les cookies profilage, mais utilise l'authentification par cookie pour des raisons techniques, la navigation et d'autres fonctions. Parcourir, vous acceptez de recevoir des cookies sur votre appareil. Voir l'information à l'échelle
Italien Anglais Français Portugais Espagnol

Culture

Communautés

Communautés

Les « communautés », ainsi définies dans la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel UNESCO de 2003 et des relatives directrices opérationnelles, sont toutes ces communautés, ces groupes et, selon les cas, ces individus qui créent, maintiennent et transmettent le patrimoine culturel, et qui sont activement impliqués dans sa gestion.

Communautés emblématiques

Communautés emblématiques

Les « communautés emblématiques » sont ces groupes sociaux définis territorialement comme représentatifs des valeurs universelles déclarées patrimoine culturel immatériel de l’humanité et tout particulièrement responsables de la sauvegarde et de la valorisation de l’élément.

Ces communautés, pour des raisons historiques, scientifiques ou qualitatives revêtent une position particulière au sein des communautés nationales des sept États signataires (Italie, Espagne, Grèce, Maroc, Portugal, Croatie, Chypre) et fondent une partie importante de leur identité et de leur continuité dans la diète méditerranéenne, entendue comme un style de vie (du grec diaita).

Convivialité

Convivialité

La convivialité, le plaisir de partager du temps avec les autres, est un des éléments fondamentaux de la diète méditerranéenne, au point d'avoir été positionnée à la base de la « nouvelle pyramide alimentaire » proposée par INRAN (Istituto Nazionale per la Ricerca degli Alimenti e della Nutrizione – Institut National pour la Recherche des Aliments et de la Nutrition en Italie).

Parmi les peuples de la Méditerranée, les repas ont acquis une signification rituelle, une valeur symbolique : en mangeant ensemble, on se nourrit mais on renforce également le fondement culturel des relations interpersonnelles, pour garantir l'identité et la continuité sociale et culturelle des individus et des communautés qui les composent.

Cuisine

Cuisine

La cuisine a une signification précise au sein des normes sociales. 

La cuisine méditerranéenne représente le lieu fondamental où se retrouvent gestes, usages et coutumes appartenant à la tradition, sans renoncer à expérimenter la créativité. Une application et une ré-élaboration artistique de la tradition sont effectuées entre les fourneaux: grâce à la culture de la diète méditerranéenne, la cuisine est le lieu où les matières premières entrent et les plats complexes sortent, qui sont bien plus que la simple somme des composants individuels. Un autre élément essentiel de la cuisine est le dialogue intergénérationnel, ...

Diète méditerranéenne

Diète méditerranéenne

La «Diète méditerranéenne» est une pratique sociale basée sur un ensemble de savoir-faire, de savoirs et de traditions qui vont du paysage à la table et qui concernent, dans le bassin méditerranéen, les cultures, les cultures, la récolte, la pêche, la conservation, le traitement, la préparation, la cuisson et surtout les modes de consommation du repas. Cet ensemble de connaissances est associé au rythme d'un calendrier saisonnier caractérisé par la nature et les significations religieuses ou rituelles associées. Le régime méditerranéen comme mode de vie, ...

Fonction sociale

Fonction sociale

Au-delà du simple aspect nutritionnel de l'alimentation, l’alimentation revêt une importante fonction sociale.

Dans l'histoire des peuples de la Méditerranée, le fait de s'asseoir tous ensemble autour d'une table, la convivialité, a toujours représenté - et représente encore aujourd'hui - un moment d'affirmation et de reconstruction de la famille et de la communauté, de leurs histoires, leurs environnements, leurs symboles, leurs croyances et leurs valeurs. Lors d'un repas, on transmet oralement, de génération en génération, des traditions et des expressions dont la fonction sociale consiste à renforcer continuellement les rapports entre ceux qui possèdent le savoir et ceux qui l'apprennent.

Méditerranée

Méditerranée

Depuis l'Antiquité, au fil des époques historiques, la mer Méditerranée représente un berceau et un siège de civilisation et de cultures qui ont fleuri sur ses rives.

Des Phéniciens jusqu'aux Grecs antiques, de l'Empire Romain jusqu'à nos jours, les peuples du pourtour de la Mar Nostrum ont développé des pratiques, des connaissances, des compétences, une identité et des traditions communes au monde de l'artisanat, de la pêche et de l'agriculture. Depuis des temps ancestraux, on cultivait sur les terres de la Méditerranée des céréales, des oliviers, des vignes, des fruits et des légumes, en façonnant le territoire tout en sauvegardant sa diversité biologique et, simultanément, culturelle. De ces produits, l'homme « méditerranéen » a depuis toujours obtenu son alimentation qui, grâce à la diète méditerranéenne, représente non seulement une précieuse source de subsistance mais aussi un patrimoine culturel inestimable de transmission de saveurs, valeurs et traditions.

Marché

Marché

Le marché (emporio, agora, forum, bazaar, souk) est historiquement le lieu où se déroulait la vie des communautés de la Méditerranée.

Souvent situé sur la place principale, le marché était le lieu où l'on achetait la nourriture mais aussi où l'on parlait des aliments et de recettes, et où l'on discutait de politique, de religion, d’actualité. C'était, en somme, le cœur des relations sociales et culturelles. Aller au marché implique encore aujourd'hui un rituel : cela signifie retrouver une harmonie avec la nature, son cycle de vie et la saisonnalité grâce aux produits locaux disposés sur les étalages. En outre, le fondement de la vie du marché tient dans la participation quotidienne, grâce à laquelle une relation personnelle de confiance est établie entre le client et le vendeur. Cet ensemble s'insère dans un cadre riche en valeur symbolique et en tradition ancestrale, qui a apporté jusqu'à nos jours des exemples d'architecture et de compositions esthétiques qui n’ont rien à envier aux œuvres d'art.

Patrimoine culturel immatériel

Patrimoine culturel immatériel

Pour « patrimoine culturel immatériel », on entend les pratiques, les représentations, les expressions, les connaissances, le savoir-faire que les communautés, les groupes et dans certains cas les individus reconnaissent comme partie intégrante de leur patrimoine culturel.

Transmis de génération en génération, ce patrimoine culturel immatériel est constamment recréé par les communautés et par les groupes en réponse à leur environnement, leur interaction avec la nature et leur histoire. Il procure un sentiment d'identité et de continuité, en favorisant le respect pour la diversité culturelle et la créativité humaine.

Le « patrimoine culturel immatériel » se manifeste, entre autres, dans les traditions et les expressions orales, y compris le langage comme véhicule du patrimoine culturel immatériel ; dans les arts du spectacle ; dans les habitudes sociales, les événements rituels et festifs ; dans les cognitions et les pratiques relatives à la nature et l'univers ; dans l'artisanat traditionnel.

Fêtes

Fêtes

Moments de grande convivialité, expressions du lien étroit entre l'homme et la nature, événements de «socialité riche et constructive» et «expériences de vie commune» qui unissent différentes cultures, facilitent la paix sociale, la redécouverte des racines communes, la mise en valeur de l'ancien traditions des peuples de la Méditerranée. Les festivals, ainsi que les romerías espagnols, les panigirias grecs et les mussems marocains, représentent une composante fondamentale de la culture de la diète méditerranéenne. Lors de ces fêtes populaires, généralement liées à ...

Sauvegarde

Sauvegarde

Pour « sauvegarde », on entend les mesures déployées pour garantir la vitalité du patrimoine culturel immatériel, notamment l'identification, la documentation, la recherche, la préservation, la protection, la promotion, la valorisation, la transmission, en particulier à travers une éducation formelle et informelle, comme le ravivement des divers aspects de ce patrimoine culturel.

Transmission

Transmission

Un des éléments fondateurs de la diète méditerranéenne se trouve dans la transmission de génération en génération.

Les techniques de culture des produits de la terre et l'art de la préparation des recettes, tout comme le riche patrimoine de valeurs sociales et culturelles, ont été transmises oralement de l'antiquité jusqu'à aujourd'hui. Compétences, techniques, gestes, expressions, coutumes et tradition sont transmises chaque jour par les anciennes générations aux plus jeunes lors des activités de la culture agricole, de la pêche et de l'artisanat mais aussi lors du moment convivial du repas, rituel symbolique de la diète méditerranéenne.

Valeur culturelle

Valeur culturelle

Le 16 novembre 2010, la diète méditerranéenne a été déclarée patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

En plus d'offrir des éléments nutritionnels bénéfiques pour l'organisme humain et d'être ainsi considérée pour son aspect alimentaire, l'UNESCO a reconnu la diète méditerranéenne comme un élément culturel, un ensemble de pratiques sociales, traditionnelles et agricoles, comme un style de vie. La diète méditerranéenne favorise en effet le transmission intergénérationnelle de savoirs et de compétences dans le domaine œnogastronomique et pas seulement, car elle favorise le dialogue interculturel entre les peuples de la Mar Nostrum, tout en renforçant leur identité.

mipaaf créeMeddiet - Le portail de la diète méditerranéenne "est un projet de l'Université de Rome Unitelma Sapienza, fait avec cAttribut du Ministère des politiques agricoles, alimentaires et forestières - Décret ministériel no. 93824 du 30 décembre 2014 et mis à jour en 2018 en collaboration avec CREA - Research Center for Food and Nutrition.

Viale Regina Elena, 295 - 00161 Rome
Tél. 06-81100288 Fax 06-6792048
TVA nr. 08134851008
Vie privée